aiguille en fete

  • AeF 2015

     

     

     

    Cette fois- ci, ma visite à l’AeF Paris a été bien préparée : tout dans la valise pour pouvoir poster sur mon blog tous les soirs quelques photos et le rendu de ma visite au salon et à Paris, car mon escapade durerait une petite semaine et je combinerais salon et musées et shopping J

     

    Hélas …
    la technique est quelque chose que l’on ne mets pas dans sa valise …

     

    Skynet Blogs m’ignorait sur le Wi-Fi de l’hôtel, et ne voulait pas m’accepter comme administrateur du blog ! Un comble au bout de plus de six ans d’existence de mon blog … et puis retour à la maison et constatation que mon réseau internet ne fonctionne plus …
    un nouveau modem plus tard
    et connectée à nouveau au monde, sauf que Skynet Blogs me remballe toujours sur un écran spécifiant que ‘une erreur s’est produite’ et qui me prie prestement de ‘indiquer ce que j’ai fait comme manœuvre occasionnant cette faute’ !
    faut le faire: on n’arrive même pas à l’écran du login et on est déjà en faute. Et cela fait plusieurs jours que j’ai signalé que j’essaie et veux bien tout simplement introduire mon login, mais que Skynet m’empêche de le faire … toujours pas de vie de l’autre côté de la barrière.
    Jusqu'à maintenant ! OUF ...

     

    C’est donc pour cette raison que vous n’avez rien entendu de moi depuis si longtemps   

     

    Donc, après que vous avez surement vu tous les coins et recoins de l’AeF chez les copinautes et sur d'autres blogs, voici, avec un peu de retard, le mien !

     

    Premier jour, jeudi,  direction avec mon pass-4-jours à mon poignet vers Porte de Versailles.

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris,

    J’y ai fait mes belles rencontres avec les personnes travaillant chez mon éditeur et qui s’occupent de mon dernier bébé (et des précédents qui sont bien étalés sur la table parmi tous les autres livres de ‘do-it-yourself’). Rencontre avec Véronique qui crochète gaiement avec son nouveau splendide gilet tricoté dans un beau point dentelle sur le dos (clicliclic si vous voulez voir lequel). 

    Voir Kristel Salgarollo à l’œuvre avec des cours crochet tunisien. Aller vers le bar à auteurs  des éditions Carpentier-TuttiFrutti, pour y retrouver Cendrine Armani, auteur de déjà > de 50 bouquins et donc un long papotage pour se raconter plein de dernières nouvelles – avec aussi les autre auteurs présents. Le bar à crochet de DMC – quand on est longtemps en contact avec quelqu’un virtuellement, on aime bien de –finalement- mettre un visage sur un nom  J. Coucou aux stands et leurs courageux proprios qui ont chaud, car il y a beaucoup de monde.  Entre midi et quinze heures, j’essaye d’éviter les allées (un peu plus larges que l’an passé, c’est bien) surpeuplées. Retrouver Hubert Valeri  (clicliclic) avec ces beaux boutis et un petit papotage

     

     

     


    La visite des expos … ce sera pour plus tard. Je ne peux m’empêcher de faire déjà un achat … l’économie doit tourner n’est-ce-pas, autant faire une petite contribution J  .

     

    Le vendredi, idem dito, rendez-vous avec Spirou Bobine (clicliclic) et tant d’autres rencontres agréables … avec cette fois-ci, visites des expos possible dans des moments plus calmes, et c’est vraiment un régal pour les yeux ! Tous les ans j’arrive à  m’émerveiller devant tant de beaux ouvrages.

     

     

     

     

     

    Samedi est une journée Paris-ville.

     

     Première étape dans le 7ème, l’expo des boutis de Kumiko Nakayama Geraerts … un délice ! Merci à Hubert pour le ‘tip’.
    C’était dans la galerie de Jean-Pierre Gros, très, très beau.
    Comme c’était jusqu’au 14 février, et que vous ne le verrez plus,
    voici un aperçu

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Je passe dans le Marais, voir les dernières soldes,
    on ne sait jamais,
    et oui, je me laisse tenter par quelques occasions,
    une veste, un sac … je fais des affaires 
    J

     

    Entretemps je suis trempée ( il   drache   comme on dirait chez nous ), mais au travers des gouttes,
    je vois quand-même quelques beaux détails de façades.

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Une belle vitrine ou l’échantillon des couleurs des tapis est représenté par des pompons   J

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Je vous parle d’abord de mes quelques achats sur le salon du jeudi & + …

     

    Ayant plus qu’assez de laines dans mon studio, (comme beaucoup entre nous) mais … en considérant les frais de douane si je commande un article hors EU par internet … je me laisse tenter par les pièces que je ne trouverais pas facilement dans les magasins ici:
    de la soie (6 pour le prix de 5 pelotes – une aubaine) pour un modèle qui fait quatre pelotes, mais en fera donc six chez moi … The Loom Bangkok, spécialiste de fils de soie pour crochet, tricot, broderie, tissage ou autre (clicliclic)

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Fils de La Maison Tricotée de Montréal-Canada (clicliclic)  et  des petites bobines (80m) de laine fine de chez Lunares

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Et puis, chez « Les produits de la Vie », un grand rayon rien qu’avec de bonnes choses à manger
    Une petite gourmandise … et oui, cette année, beaucoup de spécialités régionales présentées dans le coin resto !

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Dimanche retour au salon car le matin je commence avec un cours de ‘dentelle aux fuseaux’ donné par Florence Quinette.  (clicliclic pour son site)
    Impressionnée par tous ces fils posés devant moi … mais pas peur de les emmêler (de la bravoure), je me lance …
    avec un résultat et des erreurs, avec une expérience en plus et une qui m’a plu. Maintenant je sais ce que c’est
    J

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Lundi, encore une journée parisienne. Au programme : promenade au soleil au matin, mais couvert le soir

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    J’ai visité ...

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Et  l’expo à la Pinacothèque de Paris « Au Temps de Klimt – la Sécession à Vienne ». C’est encore jusqu’en juin, intéressant!

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Et pour finir ce reportage de ma semaine à Paris …
    je ne vous tiendrais plus en haleine …
    mes coups de cœur
    des expos 2015 de l’Aiguille en Fête. …

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

     

    Finissons avec une affiche vue à l'hôtel ... Knipogen

     

    Aiguille en Fête, 2015, paris, vidertextil

    Pin it! Print comments 5 commentaires
  • AeF et Paris 2014


    Lors de ma dernière escapade Parisienne, je ne suis pas restée tous les jours à l’Aiguille en Fête (petite photo de mon stand du vendredi)

     

     

     

    0.JPG

     

     Il y avait un jour prévu pour la ville. Je n’ai hélas pas choisi le meilleur au niveau du temps : pluvieux, très pluvieux, venteux, très venteux …

     

    Je voulais déjà visiter le Musée Carnavalet (ou devrais-je dire re-visiter, car je l’ai déjà vu il y a une dizaine d’années) mais cette fois ci pour une expo temporaire qui me plairait beaucoup, ça je le sais d’avance.
    Ratée en décembre, je la mets sur mon agenda cette fois-ci, car dans un bon mois, c’est finie.

    Le Roman d’une Garde-Robe. Plus d’infos ici : clicliclic

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le musée est un magnifique immeuble, des escaliers qui vous mènent d’un étage à l’autre, des passages d’une partie de bâtiment à un autre, un très beau jardin … de quoi y passer un bon moment en plus de l’expo temporaire.

     

    Voici quelques images qui vont faire rêver les fanas de textiles … pas que des robes à voir, aussi des accessoires, des échantillons de tissus qui ont servis à confectionner de superbes robes … absolument à voir !

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Et puis il est temps de manger uet je cherche une brasserie :  je regarde la carte à l’extérieur (faut quand même pas prendre le plus cher J) , je regarde s’il fait propre au travers des vitres, qu’il y ait une belle petite place de libre pour moi, et j’essaie et je dois dire que je n’ai pas encore souvent été déçue. Je mange plutôt bien à Paris.

    Après il arrête de pleuvoir (temporairement), je me décide donc d’aller à pied vers …

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    Le viaduc des arts avec la promenade plantée, je l’ai faite il y a très longtemps, quand les plantations venaient à peine d’être faites avec V, encore très jeune… (désolée fille, tu vieillis aussi :-))

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Maintenant c’est une bonne marche, agréable de se trouver plus haut que les voitures, et je vois très clairement le ciel gris, nuageux et j’ai le temps avec moi pour la durée de ma promenade.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le retour se fait par la rue en bas, longeant les arcades et je pars à la découverte de plusieurs ateliers-magasins les uns plus ‘spéciaux’ que les autres.
    Certaines enseignes sont superbes, d’autres ateliers n’en ont pas … j’aime beaucoup le chaudron en cuivre suspendu au-dessus de la porte d’entrée ou le violoncelle. La vitrine des parapluies & cannes est superbe.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Puis j’arrive à une vitrine avec un métier à tisser, et ça me fait penser à l’atelier que j’ai suivie avant-hier (donc jeudi) à l’AeF : j’ai fait un petit atelier de deux heures de tissage.

     

    Ce sont de petits métiers Ashford, on pouvait choisir quel largeur, et j’ai pris le plus petit. Beaucoup de fils fantaisie et rubans sur la table pour faire le tissage, mais j’ai préféré utiliser de la laine plus fine pour mieux voir les gaffes que je vais commettre. C’est vrai que les autres sont parties avec une pièce bien plus ‘joli’, plus grande car les gros fils font directement des cm en plus, et avec plus d’effet dû aux rubans frangées et gros fils irréguliers, mais je suis très contente de ma petite pièce en laine.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,


    Des lisières très irrégulières, des tensions pas toujours égales, des fois les fils trop serrés … mais j’ai aimé cette technique. Mine de rien, c’est pas si simple.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Donc me voilà sous les arcades chez Malhia Kent, une tisseuse ou je me suis permis d’acheter quelques morceaux qui me serviront bientôt et dont le tissage est nettement meilleur que ce que j’ai essayé de faire J

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,


    Entretemps il s’est remis à pleuvoir, et pas une petite fine pluie, mais une bonne ‘drache’ comme on dit ici. Le ciel change en un clin d'oeil de gris clair à gris très foncé ...
     et je prends le métro vers Le Grand Palais où il y a l’expo des bijoux Cartier.
    Mais sous une pluie battante, rester dans une queue de visiteurs à attendre de pouvoir rentrer … non, pas pour moi. 
    Je continue ma marche jusqu’au musée d’Orsay, traversant une Seine très gonflée et avec mes bottes, qui, pourtant enduites de produit spécial humidité, commencent à prendre l’eau…


    J’aime beaucoup ce musée (clicliclic), pas que parce que je peux y trouver beaucoup du peintre Monet, mais aussi pour le bâtiment même. Je prends mon temps, et j’ai les pieds à peu près en compote lorsque j’arrive dans la soirée à l’hôtel...

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le lendemain (dimanche) je retourne à l’Aiguille en Fête pour mon atelier avec James Hunting, ce que je vous ai déjà expliqué dans mon précédent message, et après ces jours à Paris, il est temps de rentrer avec une valise où les deux châles pour TrIScote (clicliclic pour voir de quoi il s’agit) sont enlevés, mais où à la place se trouvent mes achats, car bien sûr nul ne sait résister une caverne d’Ali baba aussi pleine….

     

    Il y a sur cette photo (allez plus bas pour la voir) en haut à gauche un écheveau 90% rayonne 10% métallique, teint main, fin, et exorbitant au niveau du prix. Mais voilà, je cherche depuis plusieurs mois un fil en rayonne (soie artificielle ou viscose) à essayer pour le tricot et qui ne soit pas ‘ruban’ mais un fil bien enroulée et rond et assez fin et non mélangé à d’autres matières comme de laine ou coton ou lin, avec vraiment l’allure d’un fil de laine … pas facile. Donc j’en trouve sur un stand (clicliclic) anglais, je me demande en silence si je ne louche pas quand je vois le prix, mais non, c’est bien cela en £, donc conversion en €, le chiffre monte … En principe la rayonne devrait être moins chère que la soie … car elle est utilisée comme substitut de la soie, car plus économique dans la confection de vêtements….J’ai longtemps hésité, et à chaque fois que je passais devant le rayon, l’écheveau y était toujours (je n’ai pas l’impression que le stand ait vendu beaucoup) et puis je l’ai pris. Au lieu de prendre trois ou quatre autres pelotes de laine spéciale en dégradé et métallique … j’en ai un dans une couleur qui me plait à 200%, mais … 55€ svp pour 550 yards.
    J’espère que mon tricot vaudra cette petite folie.
    Sinon j’aurais des crampes dans mes doigts 
    J

     

    Puis en haut au milieu, j’ai trouvé une gauge en bois pour mes aiguilles … j’en ai pourtant déjà toute une collection, en plastique, mais bon voilà, j’avais une boîte en bois pour mes crochets trouvée il y a plusieurs décennies dans les affaires de ma grand-mère, je viens de recevoir une boîte en bois pour les aiguilles à tricoter, fallait donc une gauge en bois pour mesurer la taille des aiguilles J et pouvoir s’exposer avec les boîtes.

     

    À côté quelques vieilles bobines  en bois aussi, dénichées chez Dominique Jouvenet avec beaucoup de métrages de fil à utiliser bientôt.

     

    En dessous à droite, le fond pour un sac avec les deux anses. La facilité pour pouvoir faire son crochet directement à une base solide. J’en avais vu sur le salon professionnel à Cologne (clicliclic) et ici j’en ai trouvé pas cher du tout sur un stand italien qui en avait de toutes les tailles et couleurs.
    J’ai pris une couleur assez passe partout, ni noir, ni brun, mais un joli mix avec une touche de bronze et le tout un rien craquelé.

     

    Et puis une adresse que je ne connaissais pas encore en Belgique
    (faut aller en France pour ça 
    J !)
     myrobolan  ( clicliclic et allez voir son blog ou page fb pour les belles couleurs !!!)  
    Je suis rentrée avec deux pelotes de vert anisé et deux de mauve … de quoi faire un beau col.

     

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Et voilà, l’AeF 2014 est passée.
    Globalement ce fut un succès, le salon fut très agréable, des allées larges, une bonne aération, de quoi s’asseoir, de belles choses à voir, de bons souvenirs, de belles rencontres, plein de projets en tête, beaucoup de rencontres ratées 
    L mais l’essai d’une meilleure organisation l’an prochain garanti J

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    Pin it! Print comments 9 commentaires
  • Aiguille en Fête 2013

    aef2013.JPG

     

    Le plan avec les noms et les emplacements
    de tous les exposants se trouve en ligne
    sur le site de l’aiguille en fête.

     

    Voici les endroits où vous pourriez me dire coucou

     

    Jeudi   C2.3

     

    Vendredi et Samedi   E3-F4.3

     

    Pin it! Print comments 3 commentaires
  • AeF Paris

     

    Encore une bonne semaine et vous me trouverez dans LE salon que l’on ne peut rater sous aucun prétexte (du moins on essaye de ne pas le manquer quand c’est possible !).

    Je parle bien sûr de l’Aiguille en Fête à Paris, porte de Versailles Hall 6, du 14 au 17 février prochain.

    Les infos … il y a liste exposants, expos, animations, ateliers, … en clcquant ci-dessus,           question de tout bien organiser  Knipogen.

     

    porte de versailles.jpg

     

    Et pendant que vous y êtes, venez me dire un petit coucou :

     

    Jeudi  sur le stand RUE DU FIL  C.2.3   pour une démonstration des produits Prym (tricotins à chaussettes mais aussi le tout simple à quatre clous, aiguilles à tricoter – e.a. collection avec Knit-Pro, crochets – les ‘normaux’, ceux pour la frivolité au crochet ou encore le ‘tunisien’ avec aussi la fourche à dentelle, les pompons et l’apprail à faire des fleurs, …)

     

    Vendredi et Samedi sur le stand des éditions D.Carpentier (avec les éditions TuttiFrutti) sur  E.3/F.4.2 ou je prendrais place dans l’espoir de signer et de vous dédicacer beaucoup d’exemplaires d’un ou de tous mes trois livres
    et tant pis si à la fin de la journée j’aurais mal au poignet  
    J 
    ce sera avec grand plaisir.

    Le dimanche, je me le réserve pour pouvoir aller voir les expos qui me tentent, pour aller papoter à mon tour avec des tas de personnes à retrouver, de fouiner dans tous les rayons voir ce que vous m’aurez laissé …

    Il y a sur le programme de l’AeF plusieurs expositions.
    Personnellement, j’irais certainement voir : 
    Sandra Dufour dont j’attends de voir les illustrations de son livre en ‘live’

    sandra dufour.jpg

     Michèle Forest avec ces sculptures lumineuses – la je suis intriguée suite à ce que j’ai vue de June Barnes à Birmingham l’an passé.

    michele forest.jpg

     Awena Cozannet,  dont je ne sais pas tellement ce que je dois en attendre, mais qui m’intrigue beaucoup

    awena.jpg

    Jurg Benninger … reste à voir, son site me montre un travail au crochet qui ne m’attire pas immédiatement, mais j’attends de voir. Je me laisse surprendre

    jurg benniger.jpg

     

    Et le fameux gâteau de Rio Fukuda …

     

    rio fukuda.jpg

    alors si vous venez, vous savez où me trouver !

     

     

     

    Pin it! Print comments 8 commentaires
  • aiguille en fête 2012

    Me voilà de retour, une fois de plus enrhumée, sinusite, pharyngite, frissons et sueurs, mais … tellement heureuse d’avoir pu participer à l’Aig.en.Fête et de rencontrer tant de personnes aussi passionné(e)s que moi. Et oui, aussi quelques messieurs qui se mettront, un à faire de la frivolité (il avait une grande dextérité !) et les autres tous contents à pouvoir se tricoter des chaussons d’hiver sans avoir à apprendre le tricot à cinq aiguilles.

    Le trajet jeudi matin (levée à 5h … c’est tôt, très tôt !) pour prendre le Thalys afin d’être sur le stand à 9h, question de tout préparer et de tout exposer au mieux possible.

     

    aef1.jpg

    Une belle table toute remplie de fleurs et de glands fabriqués avec l’appareil à fleurs, de pompons de quatre tailles en animal ou simplement à poser sur le bonnet, avec aussi des exemples en frivolité-au-crochet, le tricotin à chaussettes (qui sert aussi à faire des mitaines), le tourne guide qui ne cesse d’épater les personnes qui ne le possèdent pas encore (voir mon article là-dessus en cliquant ici)

    Vous trouverez sur le site de Prym des vidéos montrant le fonctionnement

    ou sur le site de YouTube

    aef2 affiche.jpg

    Et puis une super promo pour le couteau rotatif 45mm à 15€ !

    Et puis c’était aussi le lancement de mon cours vidéo chez Emma qui avait un coin de son stand tout dédié à 2mainspourcréer.com. Les projets à faire en frivolité au crochet y étaient exposées. J’ai fait de la pub … et j’espère que cela donnera des résultats.

    Avant de lire la suite ... quelques photos de mon petit dernier Lachenaef2 tricotin.jpg

    Alors il faut forcément aller faire un petit coucou aux amies !!!

    D’abord arrêt chez Mireille et JeanLouis et Françoise des 4 Saisons du Patch de Dijon, toujours aussi souriants et sympas ! Notez déjà que pour le stage d’été – fin juin – à Dijon, je vous concocte un beau patch !

    Si vous voulez voir leurs têtes : c’est ici

    et là vous arrivez sur le blog de « Mèrchèle et Cafille » et Camille était aussi présente avec un stand accompagné de son papa, un beau stand placé bien central dans la grande halle. Alors aussi vite un petit bisou à faire (encore merci pour le bon petit gâteau !)

    Alors jeudi et vendredi, à part une bonne vente, il y avait aussi beaucoup de monde (premier bout de sandwich possible à 15h30 !).

    J’ai fait de belles retrouvailles avec Evelyne  , avec Sylvie    , des personnes avec lesquelles j’avais eu un contact par mail (toujours agréable de voir la tête qui va avec le nom), de nouveaux contacts … bref, beaucoup d’échanges.

    Le samedi et dimanche sur le stand des Editions Carpentier : assise à la même table que Cendrine Armani, elle avec une collection de livres mais dont c’est surtout les deux sur la fourche et les deux sur le crochet tunisien ou il fallait qu’elle explique, et moi à côté avec ma frivolité, mes chaussettes et mes tricots. 

    Le « tricot-dentelle » est en réimpression, donc on commandait pour l’avoir chez soi d’ici une dizaine de jours ; la « frivolité au crochet » qui marche toujours bien sur le salon, car là je peux montrer la technique et le visuel dit quand même plus qu’une photo, et le nouveau petit dernier « chaussettes et mitaines au tricotin ». Et le petit dernier est bien parti !
    Dommage que l’on n’avait pas plus de tricotins sur le stand Rue du Fil, mais dans les grandes merceries il se vend aussi, donc je ne suis pas trop inquiète que les clients ne trouveront pas l’appareil. Mais je comprends que revenant d’un salon on préfère avoir tout ensemble. La prochaine fois, nous essayerons d’avoir un stock plus grand !

    Et puis il y a les échanges :

    Mireille des 4Saisons du Patch m’a donné ceci, sachant que je suis souvent en route et là je pourrais caser mes petites pantoufles bien joliment dans ma valise. Merci Mireille !

    aef3 mireille.jpg

    Petit pins de « monsieur Prym » : une belle petite fermeture-éclair

     

    Une rencontre avec Anneke (que j’avais déjà croisée à Ste Marie mais sans vraiment prendre le temps de papoter) et qui sait maintenant que je suis la démonstratrice de Prym, elle m’a gentiment offert le tireur d’aiguille – nouvelle couleur, je suis contente car je n’aimais pas tellement le jaune d’auparavant…

    aef4 needle.jpg

    Alors aussi des contacts avec des exposants « laines » ! Le stand Rue du Fil était en face de Lil Weasel (j’espère que les clientes que je lui envoyais depuis le stand Carpentier pour la malabrigo lace pour leur châles sont toutes arrivées au bout !) ; il y avait Ambiance Laines avec un mur de pelotes de toutes les couleurs ; la rencontre en réel avec la Canadienne « Céline en Laine » qui elle  propose des laines artisanales teintes à la main au Canada et je me suis laisser tenter par Hand Maiden, la qualité Sea Lace : c’est un mélange de soie et de Seacell, et le Seacell c’est une fibre de lyocell enrichie de poudres d’algues provenant d’Islande qui combinée avec la soie donne une douceur au toucher … à vous couper le souffle. Je crois que je vais adorer mon projet dans cette matière !!!

    Si vous voulez en savoir plus sur cette nouvelle fibre : c’est ici

    Et puis il y avait aussi « l’Oisive Thé et Tricot » ou j’ai trouvé la Madeline Tosh (100% mérinos) qui me tentait déjà auparavant en lisant les blogs des autres tricoteuses de dentelle. Donc là je vais pouvoir la tricoter aussi. De beaux projets en perspective …

    aef5 laines.jpg

    Alors au niveau des expositions : les écoles qui montrent leur savoir-faire : excellent pour les élèves qui peuvent se présenter, impressionnant ce qu’elles arrivent à faire, mais …

    aef6 ecoles.jpg

     

    aef7 jaouen.jpg

    Les expos m’ont pour la plupart déçue. À part celle de Françoise Tellier qui était très «différente ». J’ai acheté un de ces livres : c’est une belle source d’inspiration.

    aef8 françoise.jpg

    Alors les expos m’ont déçues, pas tellement au niveau de la qualité, mais au niveau de la présentation. A certains endroits c’était tellement tassé l’un sur ou à côté de l’autre, de petits coins, on tournait en rond, on ne pouvait prendre distance et quand on voulait voir quelque œuvre de près, elle était suspendu à la rambarde et on ne voyait de près que l’arrière du quilt… J’ai pris les meilleurs photos possibles, mais ce n’était pas évident : les œuvres de Sylla Verpillot (clic pour son site ou l’on verra les détails …)

    aef9 man.jpg

    Et puis l’éternelle affiche « no photo » … Je me demande bien pourquoi ils montrent leurs ouvrages si personne ne peut continuer à les admirer une fois rentrée chez soi ???? À moins de vendre un catalogue à prix abordable reprenant les œuvres exposées … là je comprends que l’artiste veuille amortir un peu ses frais.
    Que l’on marque «photo uniquement à des fins personnelles et non commerciales » : tout à fait d’accord, mais pas de photo du tout … 99,9999% des visiteurs prennent des photos pour garder un souvenir, pour pouvoir profiter encore un peu de l’ambiance et de la beauté des ouvrages une fois à la maison, pas pour les coller sur une pub ou faire du commerce avec … Cela m’épate toujours de cette peur de se faire copier (on n’arrivera quand même jamais à faire pareil !) et puis le fait d’être la source d’inspiration d’une ‘peut-être future nouvelle’ artiste, n’est-ce pas valorisant en soi ???
    Dans le monde internet on copie vite, on ne mets pas toujours le lien vers la source, c’est vrai, je l’ai aussi déjà vécu, mais personnellement je suis touchée quand une tricoteuse vient me trouver pour me dire qu’elle a fait un châle de mon livre et qu’elle y a ajouté un autre bord et est arrivée à faire un châle tout à fait personnel. Elle rayonnait et moi avec ! Je trouve ça très flatteur
    J.

    Combien de visiteurs prennent des photos d’une exposition pour commercialiser ou publier sans mentionner la source ?? Je crois que c’est une grande, très grande minorité. C’est râlant quand cela arrive, j’en conviens, mais faut-il pénaliser toutes les autres pour autant ? je me le demande…

    Alors les expos de cette année … non, globalement c’est la première fois depuis toutes ces années, que je ne suis pas épatée par le tout et je pense qu’il faudrait mieux montrer moins, mais de façon à mettre plus en valeur les ouvrages.

     Est-ce pour cela que l’an prochain ils déménagent vers le Parc des Exposition à Porte de Versailles ? Je crois que je regretterais la halle avec sa structure métallique qui donne quand même un certain cachet, même si c’est pour attraper la crève en étant assise deux jours dans des courants d’air glacial (ils ont allumé le chauffage pour arriver dimanche fin d’après-midi à +/- 20° (hors courants d’air).

    aef10 final.jpg

    J’espère que l’organisation ne fera pas la même erreur qu’à Ste Marie aux Mines en mettant 100 exposants en plus … car cela tue à petit feu un salon … les visiteurs viennent avec un budget à partager parmi les exposants.
    Calcul mathématique ?
    C’est vite fait : divisé par 250 ou 350 … en plus les stands qui sont déjà horriblement chers, et dont les frais augmentent d’année en année … tout comme le prix d’entrée qui ne baissera pas pour autant.
    C’est quand-même un gros budget qu’il faut prévoir, rien que pour s’y rendre, entrer, boire un café et manger quelque chose et puis acheter son matériel (c’est quand même pour cela qu’on y va !!!).

    Donc nous verrons l’an prochain ce que cela donnera : plus d’espace pour les expos (comme à Birmingham au Festival des Quilts) je dis OUI, mais pas pour plus d’exposants. On arrive à peine à tout voire maintenant sur une journée… le cerveau est saturé au bout de quelques heures …

    Voilà ! Vous avez eu mes impressions, je m’en vais lire celles des autres blogs maintenant (ça va me tenir tranquille pour un moment…)

    Je vous laisse avec une photo de Cendrine et moi… (pour la photo sans anoraks J)

    aef11.JPG

    PS : le retour … le train prévu à 20h : parti à temps, mais j’aurais voulu avancer l’heure de départ ayant eu finie dans la halle plus tôt que prévue …
    et là le personnel du Thalys a été franchement désagréable en refusant de changer mon ticket (même que je voulais payer un supplément)
    alors que les deux trains précédents le mien … des places étaient vides !!!

    en plus à la gare du Nord à paris l’endroit pour attendre le train n’est pas chauffé et que dans les établissements ils sont drillés à vous servir vite et à vous demander trois fois sur cinq minutes ce qu’il vous faut encore …

    mais bon, je suis rentrée en une seule pièce et ... glacée !

     

     

     

     

     

    Pin it! Print comments 20 commentaires