debonnaire

  • AeF et Paris 2014


    Lors de ma dernière escapade Parisienne, je ne suis pas restée tous les jours à l’Aiguille en Fête (petite photo de mon stand du vendredi)

     

     

     

    0.JPG

     

     Il y avait un jour prévu pour la ville. Je n’ai hélas pas choisi le meilleur au niveau du temps : pluvieux, très pluvieux, venteux, très venteux …

     

    Je voulais déjà visiter le Musée Carnavalet (ou devrais-je dire re-visiter, car je l’ai déjà vu il y a une dizaine d’années) mais cette fois ci pour une expo temporaire qui me plairait beaucoup, ça je le sais d’avance.
    Ratée en décembre, je la mets sur mon agenda cette fois-ci, car dans un bon mois, c’est finie.

    Le Roman d’une Garde-Robe. Plus d’infos ici : clicliclic

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le musée est un magnifique immeuble, des escaliers qui vous mènent d’un étage à l’autre, des passages d’une partie de bâtiment à un autre, un très beau jardin … de quoi y passer un bon moment en plus de l’expo temporaire.

     

    Voici quelques images qui vont faire rêver les fanas de textiles … pas que des robes à voir, aussi des accessoires, des échantillons de tissus qui ont servis à confectionner de superbes robes … absolument à voir !

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Et puis il est temps de manger uet je cherche une brasserie :  je regarde la carte à l’extérieur (faut quand même pas prendre le plus cher J) , je regarde s’il fait propre au travers des vitres, qu’il y ait une belle petite place de libre pour moi, et j’essaie et je dois dire que je n’ai pas encore souvent été déçue. Je mange plutôt bien à Paris.

    Après il arrête de pleuvoir (temporairement), je me décide donc d’aller à pied vers …

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    Le viaduc des arts avec la promenade plantée, je l’ai faite il y a très longtemps, quand les plantations venaient à peine d’être faites avec V, encore très jeune… (désolée fille, tu vieillis aussi :-))

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Maintenant c’est une bonne marche, agréable de se trouver plus haut que les voitures, et je vois très clairement le ciel gris, nuageux et j’ai le temps avec moi pour la durée de ma promenade.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le retour se fait par la rue en bas, longeant les arcades et je pars à la découverte de plusieurs ateliers-magasins les uns plus ‘spéciaux’ que les autres.
    Certaines enseignes sont superbes, d’autres ateliers n’en ont pas … j’aime beaucoup le chaudron en cuivre suspendu au-dessus de la porte d’entrée ou le violoncelle. La vitrine des parapluies & cannes est superbe.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Puis j’arrive à une vitrine avec un métier à tisser, et ça me fait penser à l’atelier que j’ai suivie avant-hier (donc jeudi) à l’AeF : j’ai fait un petit atelier de deux heures de tissage.

     

    Ce sont de petits métiers Ashford, on pouvait choisir quel largeur, et j’ai pris le plus petit. Beaucoup de fils fantaisie et rubans sur la table pour faire le tissage, mais j’ai préféré utiliser de la laine plus fine pour mieux voir les gaffes que je vais commettre. C’est vrai que les autres sont parties avec une pièce bien plus ‘joli’, plus grande car les gros fils font directement des cm en plus, et avec plus d’effet dû aux rubans frangées et gros fils irréguliers, mais je suis très contente de ma petite pièce en laine.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,


    Des lisières très irrégulières, des tensions pas toujours égales, des fois les fils trop serrés … mais j’ai aimé cette technique. Mine de rien, c’est pas si simple.

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Donc me voilà sous les arcades chez Malhia Kent, une tisseuse ou je me suis permis d’acheter quelques morceaux qui me serviront bientôt et dont le tissage est nettement meilleur que ce que j’ai essayé de faire J

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,


    Entretemps il s’est remis à pleuvoir, et pas une petite fine pluie, mais une bonne ‘drache’ comme on dit ici. Le ciel change en un clin d'oeil de gris clair à gris très foncé ...
     et je prends le métro vers Le Grand Palais où il y a l’expo des bijoux Cartier.
    Mais sous une pluie battante, rester dans une queue de visiteurs à attendre de pouvoir rentrer … non, pas pour moi. 
    Je continue ma marche jusqu’au musée d’Orsay, traversant une Seine très gonflée et avec mes bottes, qui, pourtant enduites de produit spécial humidité, commencent à prendre l’eau…


    J’aime beaucoup ce musée (clicliclic), pas que parce que je peux y trouver beaucoup du peintre Monet, mais aussi pour le bâtiment même. Je prends mon temps, et j’ai les pieds à peu près en compote lorsque j’arrive dans la soirée à l’hôtel...

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Le lendemain (dimanche) je retourne à l’Aiguille en Fête pour mon atelier avec James Hunting, ce que je vous ai déjà expliqué dans mon précédent message, et après ces jours à Paris, il est temps de rentrer avec une valise où les deux châles pour TrIScote (clicliclic pour voir de quoi il s’agit) sont enlevés, mais où à la place se trouvent mes achats, car bien sûr nul ne sait résister une caverne d’Ali baba aussi pleine….

     

    Il y a sur cette photo (allez plus bas pour la voir) en haut à gauche un écheveau 90% rayonne 10% métallique, teint main, fin, et exorbitant au niveau du prix. Mais voilà, je cherche depuis plusieurs mois un fil en rayonne (soie artificielle ou viscose) à essayer pour le tricot et qui ne soit pas ‘ruban’ mais un fil bien enroulée et rond et assez fin et non mélangé à d’autres matières comme de laine ou coton ou lin, avec vraiment l’allure d’un fil de laine … pas facile. Donc j’en trouve sur un stand (clicliclic) anglais, je me demande en silence si je ne louche pas quand je vois le prix, mais non, c’est bien cela en £, donc conversion en €, le chiffre monte … En principe la rayonne devrait être moins chère que la soie … car elle est utilisée comme substitut de la soie, car plus économique dans la confection de vêtements….J’ai longtemps hésité, et à chaque fois que je passais devant le rayon, l’écheveau y était toujours (je n’ai pas l’impression que le stand ait vendu beaucoup) et puis je l’ai pris. Au lieu de prendre trois ou quatre autres pelotes de laine spéciale en dégradé et métallique … j’en ai un dans une couleur qui me plait à 200%, mais … 55€ svp pour 550 yards.
    J’espère que mon tricot vaudra cette petite folie.
    Sinon j’aurais des crampes dans mes doigts 
    J

     

    Puis en haut au milieu, j’ai trouvé une gauge en bois pour mes aiguilles … j’en ai pourtant déjà toute une collection, en plastique, mais bon voilà, j’avais une boîte en bois pour mes crochets trouvée il y a plusieurs décennies dans les affaires de ma grand-mère, je viens de recevoir une boîte en bois pour les aiguilles à tricoter, fallait donc une gauge en bois pour mesurer la taille des aiguilles J et pouvoir s’exposer avec les boîtes.

     

    À côté quelques vieilles bobines  en bois aussi, dénichées chez Dominique Jouvenet avec beaucoup de métrages de fil à utiliser bientôt.

     

    En dessous à droite, le fond pour un sac avec les deux anses. La facilité pour pouvoir faire son crochet directement à une base solide. J’en avais vu sur le salon professionnel à Cologne (clicliclic) et ici j’en ai trouvé pas cher du tout sur un stand italien qui en avait de toutes les tailles et couleurs.
    J’ai pris une couleur assez passe partout, ni noir, ni brun, mais un joli mix avec une touche de bronze et le tout un rien craquelé.

     

    Et puis une adresse que je ne connaissais pas encore en Belgique
    (faut aller en France pour ça 
    J !)
     myrobolan  ( clicliclic et allez voir son blog ou page fb pour les belles couleurs !!!)  
    Je suis rentrée avec deux pelotes de vert anisé et deux de mauve … de quoi faire un beau col.

     

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

     

    Et voilà, l’AeF 2014 est passée.
    Globalement ce fut un succès, le salon fut très agréable, des allées larges, une bonne aération, de quoi s’asseoir, de belles choses à voir, de bons souvenirs, de belles rencontres, plein de projets en tête, beaucoup de rencontres ratées 
    L mais l’essai d’une meilleure organisation l’an prochain garanti J

     

    aiguille en fête, paris, myrobolan, debonnaire, carnavalet, roman d'une garde-robe,

    Pin it! Print comments 9 commentaires