fontaine

  • st goriks - st géry

     

    Lors de ma visite au marché de Noël,
    j’ai fait un petit détour  aux Halles Saint-Géry,
    en néerlandais « Sint-Gorikshallen ».
    Petit détour,  
    car j’étais quand même en plein centre de Bruxelles,
    tout près de la Bourse et de la place Ste-Catherine.

    Ces Halles sont un ancien marché couvert et elles vous racontent une longue histoire.
    On commence plusieurs et beaucoup de centaines d’années avant aujourd’hui.
    C’est en effet à cet endroit précis que se trouvait la plus grande île formée par la Senne!  
    Elle s’appelait donc Île Saint Géry et ceci en souvenir de l’évêque de Cambrai (il s’appelait Géry) qui y avait construit une chapelle fin des années 500.
    Après ‘quelques’ décennies, la chapelle s’est transformée en église et il faut savoir qu’avant de se retrouver dans la cathédrale Saints Michel et Gudule, les reliques de la sainte Gudule se trouvaient dans cette Chapelle St Géry. La Chapelle avait donc de l’importance !

     

    stgery1.jpg

      C’est même aussi à cet endroit que le premier camp fortifié fut construit, celui qui donnera naissance à la ville de Bruxelles.
    Donc, c’est un point important sur la mappemonde qui compte pour la ville.

    stgery2.jpg

    Plus tard, bien plus tard, à la fin du 18ième siècle sous le régime révolutionnaire français, l’église gothique, qui avait déjà remplacée la première, est rasée.
    Et, au lieu de construire (encore) une autre église,
    la Ville place la fontaine récupérée de l’abbaye de Grimbergen (ma ‘grande’ commune, car Strombeek en fait partie ! et celle de la bière connue mondialement 
    J) et y mets au-dessus un grand obélisque.
     Tout cela au centre d’une place publique et c’est cette place qui sera utilisée au 19ième siècle comme place de marché.
    Puis vient la décision de la ‘couvrir’.  
    C’est l’architecte VanderHeggen qui construit dans un style Néo-Renaissance Flamand un bâtiment à la structure métallique avec 4 rangées de doubles étals en pierre bleue et des galeries aux étages.

    stgery3.jpg

    Et c’est ainsi que le quartier prospère … pour être délaissé par les commerçants fin des années 1950.
    Pendant une bonne vingtaine d’années il sera abandonné de plus en plus et … définitivement fermé en 1977.
    Il faudra attendre une dizaine d’années de plus avant que l’édifice sera « classé » et donc protégé et encore une décennie en plus avant que les Halles reçoivent leur statut actuel : un centre d’information pour le patrimoine Bruxellois et un lieu pour y montrer des expositions et fêter des évènements.

    stgery4.jpg

    stgery5.jpg

    C’est d’ailleurs là qu’en 1998, mon employeur organisa une exposition avec les œuvres « hobby » de son personnel et que j’ai eu le troisième prix pour un patch (que j’aime toujours autant) : circles in the sand.

     

    circles2.jpg

    Donc un souvenir un peu plus personnel me relie aux Halles J surtout que la réception organisée à cette occasion fût un bon moment passée avec mon teenager V.

    circles1.jpg

    Mais revenons-en à nos moutons …
    maintenant le quartier St Géry est un des endroits de ma capitale où il y a le plus de tables en terrasse au m2 !!!  Absolument agréable en saison sèche et pas trop froide.
    C’est un des quartiers le plus branché actuellement.
    Ce n’est pas loin du quartier Dansaert avec les belles boutiques de nos créateurs et designers, loin du quartier Louise froid et très snob (mon avis à moi…).
    Et tout près dans le coin ‘Chartreux’ il y a notre Zinneke … !

    zinneke.jpg

    PS : Ce monsieur saint Géry a encore une église en France à Cambrai (une centaine de km de Bruxelles), et chez nous : à Blaregnies-Quevy, dans la province du Hainaut, à St-Goriks-Oudenhove, commune flamande  et à Rebecq dans le Brabant Wallon.

     

    Et voilà pour la petite histoire …

    La semaine prochaine … une autre !

     

     

    Pin it! Print comments 9 commentaires