gregorien

  • calendar december

     

    Nous voilà arrivé au dernier mois de l’année 2012 … et à ma dernière tasse de bon breuvage accroché au mur !

    1-12 december.JPG

     Un calendrier de fini, un autre pour 2013.

    Mais un calendrier, ça vient d’où ???

    Alors que maintenant nous utilisons le calendrier ‘grégorien’ (pape Grégoire 13ième en 1582), il fût un temps où l’on utilisait le calendrier ‘julien’ et encore plus loin dans le temps, c’était le calendrier lunaire (intervalle entre deux nouvelles lunes consécutives).

    Alors l’histoire en bref : Tout ça nous revient en droite ligne de la Rome Antique où Romulus, fondateur de Rome (± -753) décida de créer un calendrier de 10 mois et 30 jours avec le nouvel an tombant le 1ier mars, le mois à Rome qui avait son importance parce que c’était à ce moment que l’empire romain partait en guerre sous la bienveillance du dieu Mars … perso, je trouve que c’est une raison stupide de commencer une nouvelle année … ou bien se serait parce que c’était l’équinoxe du printemps …  
    Jules César par la suite, remédia au désordre lié à cet existence d’un mois intercalaire (parfois tiré en longueur) que les pontifes plaçaient comme bon leur semblait - à leur profit bien sûr !. Jules s’est basé sur les travaux d’astronomes. La durée de l’année était estimée à 365 jours et 6 heures. Donc tous les quatre ans un jour supplémentaire est ajouté en février (sauf que c’est trop, d’où la décision par après de ne pas ajouter ce jour les années divisées par 400).
    Et puis un autre problème surgit : le concile en 325 fixe une règle comme quoi que « Pâques est le dimanche qui suit le 14ième jour de la Lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après » … Au 16ième siècle on a un problème car l’équinoxe de printemps tombe un 11 mars … Donc, un gros problème car Pâques qui est une fête centrale dans le calendrier liturgique a priorité sur tout … La réforme du calendrier est donc réalise par le pape Grégoire XIII qui résout ce problème. L’application est immédiatement imposée en 1582. Au niveau des états, l’application est faite en fonction des choix religieux. Les états catholiques l’adoptent, les états protestants refusèrent (probablement qu’ils trouvaient que l’église catholique ne pouvait s’octroyer aussi aisément un pouvoir sur le temps …).

    Donc certains états ont tardés d’adopter ce calendrier grégorien actuel. Maintenant il coexiste parfois avec des calendriers religieux traditionnels. 

    bannière fr.jpg

     

    Alors pour la petite histoire française JKnipogenJVerrastJ.
    Le calendrier révolutionnaire (cause politique) crée par la Première République– la révolution française – devait marquer l’entrée des citoyens dans une ère nouvelle, totalement en rupture avec l’ancien régime monarchique et catholique. Un calendrier fut élaboré et a duré de 1792 à 1805 avec une année de 365 jours (tous les 4 ans 366 jours), avec douze mois égaux de 30 jours et cinq à six jours en plus selon les années. Ces 6 jours étaient appelés Sans-Culottides : jour de la vertu, jour du génie, jour du travail, jour de l’opinion, jour des récompenses et seulement pour les années sextiles : jour de la révolution.

    Chaque mois était fait de trois décades de dix jours. Le nom des jours correspondait à leur ordre dans la semaine (primidi, duodi, … à décadi) et au lieu de porter le nom d’un saint, les jours portaient un deuxième nom d’une plante, animal ou outil. Et les noms des mois ? Printemps : germinal, floréal, prairial ; Eté : messidor, thermidor, fructidor ; Automne : vendémiaire, brumaire, frimaire et Hiver : nivôse, pluviôse, ventôse… Ce grand début de cette ère était prévu pour le 22 septembre 1792, date de la proclamation de la république, jour d’équinoxe.
    Et par souci d’égalité on avait même prévu de changer la durée des heures (système décimal partout !) : une journée était divisée en 10 heures de 100 minutes.
    Donc si je calcule bien, une heure républicaine durait 144 minutes de notre temps actuel
    J. Vous vous rendez compte quelle pagaille si je passerais la frontière !?!? Et je ne pense même pas aux différentes montres et horloges, l’ordinateur, fuseaux d’horaires …. Par contre une heure révolutionnaire me permettrait d’en faire presque trois fois plus, mais il me faudrait garder ma journée grégorienne …. Non là je ferais déjà aussi compliqué que le calendrier lunaire Onbeslist

    Quelle chance que le bon sens a primé  et que ce système d’horaire est déjà aboli en 1795
    et sachez que le restant de ce calendrier révolutionnaire ne fut pas adopté par la population qui continuait sa vie avec le calendrier grégorien et les douze mois de l’an.

     

    1-IMG_6166.JPG

     

    Mais d’où viennent les noms que l’on a donnés aux mois ?

    Alors les noms des mois …

    Janvier, c’est en l’honneur du dieu des portes, des passages et des commencements dans la mythologie romaine : Janus – Un mois de l’année très important parce que c’était le mois des élections des magistrats romains.
    Février, en l’honneur du Fébrua, dieu de la mort – ou du latin ‘februarius’ qui veut dire purifier.  Ah oui, il fallait se purifier avant de partir en guerre … Dans le temps c’était le dernier mois de l’an, ou l’on remettait ‘les pendules à l’heure’, car une année sur quatre il se voyait rajouter un jour pour correspondre au cycle de la terre.
    Mars, en honneur du dieu de la guerre Mars.
    Avril, comme Aprilis en l’honneur de la déesse Aphrodite, déesse de l’amour, le printemps et le beau temps, les fleurs qui s’ouvrent, les abeilles et … vous voyez ??
    Mai en l’honneur de la déesse Maîa, l’une des pléiades et maman de Mercurius.
    Juin, c’est pour la déesse Junon.
    Juillet, en l’honneur de Jules César, premier empereur romain et fondateur du calendrier julien [c’est devenu ainsi selon le désir d’Auguste, son fils adoptif afin d’honorer post mortem le mois de sa naissance…].
    Aout, pour Augustus (le même ... en l’honneur du fait qu'il était l'empereur qui succéda à César...
    Septembre, et là on commence à compter : pour le septième mois de l’année – dans ce temps-là du moins puisque mars était le premier mois !
    Octobre = huitième mois
    Novembre = neuvième mois
    et Décembre, c’était de dix, le dixième mois.
    Faut donc en déduire qu’ils ne jugeaient pas opportun d’en changer les noms au changement du Nouvel An, même si la signification de quatre mois sur douze n’était plus correcte.
    Donc maintenant c’est le 1ier janvier où l’on part en guerre … contre les kilos qui se sont ajoutés lors des fêtes de fin d’année, à moins de faire pour une fois attention à ne pas trop se laisser tenter chez le pâtissier par ces bûches au chocolat et crème fraiche …

     

    Eh bien voilà que je me suis permise -pour un dernier article du premier jour du mois- de vous occuper pendant un bon moment de lecture (que j’espère vous aura plu) et tout ceci avec une bonne tasse de délicieux café …
    Ce calendrier est donc terminé….
    En route maintenant pour d’autres histoires pendant les premiers jours des 12 prochains mois de 2013 !

     

    Pin it! Print comments 2 commentaires