stage

  • Workshops ... ateliers ...

    1-2016-05-2210.jpg

     

    toutes les informations concernant les ateliers, les workshops, ou stage que je pourrais venir vous donner
    .....   se trouvent ici (clicliclic)

     

    Mes dernières réalisations ainsi que les dernières nouvelles s'y trouvent aussi smile

     

    à+  

     

     

     

     

    Pin it! Print comments 0 commentaire
  • Dijon 2012 le stage

    Le domaine à Messigny, situé au cœur d'un massif forestier de 400 ha, à 12 km de Dijon, où nous avions le stage organisé par Mireille et JeanLouis des 4 Saisons du Patch … est grand, très grand et beau, très beau.

    Parfaitement bien entretenu, il peut accueillir beaucoup de groupes sans que l’on ne se marche sur les pieds.

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Le seul bémol : la nourriture qui laisse quand même un peu à désirer. Mais en sachant qu’un nouveau directeur a pris les choses en mains tout récemment, peu de temps avant notre arrivée, on peut espérer qu’il tiendra compte de nos remarques.

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Les chambres avec salle de bain sont nickels et l’on y dort très bien sur un bon matelas. Il faut bien, car de l’énergie … il en fallait !

    Nous avions une belle petite salle, une autre que l'an passé, par hasard la seule salle où la télé était installée … désolée pour le gars qui ne pouvait se passer du foot un seul soir … en sachant tout de même que ce n’est pas bien grave, puisque ce ne sont même pas les Français qui ont joués à cette date ; et puis même, quand on voit le résultat … bon passons …

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Donc nous avions une belle salle claire avec de grandes fenêtres, une belle luminosité, pas de taons cette année (étant plus éloignés des arbres et du bois), de bonnes tables et chaises … tout pour bien travailler.
    Et c’est ce que nous avons faits !

    Le modèle du stage était montré dans un message précédent : ici – clic

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    D’abord commencer par découper les tissus en bandes, beaucoup de bandes de toutes les couleurs – tenir les deux familles de couleurs bien séparées – les coudre ensemble sans se tromper avec une technique qui fait que deux blocs sont prêts en même temps – parfois l’on bénit l’inventeur d’un découd-vite – et puis à 19 h 30, cela fait cette première journée de stage ...  finie
    – on s’arrête car il faut bien manger n’est-ce-pas ?  
    Et toute cette journée s’est passée dans une bonne ambiance avec beaucoup de bonne humeur et un beau ciel et radieux soleil.

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Et sachez que quand il fait trop chaud dans la salle, l’on continue la coupe dehors sur notre petit bout de terrasse, bien tranquillement !

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Souper, papoter un peu … et puis … dormir!

    Le lendemain, réveil au milieu d’une nature silencieuse, à l’exception de bruits et cris d’animaux, nous voyons de petits lapins qui courent joyeusement devant notre ‘chalet’…  à plusieurs nous sommes debout vers 6 heures (sans réveil !) et comme toutes étaient très motivées pour reprendre les choses, là où la veille au soir tout s’était arrêté … la couture reprend bien avant l’heure du petit déjeuner … hop hop … direction vers notre salle où il faisait bon d’ouvrir les fenêtres et de profiter de cette belle matinée ensoleillée.
    à voir la vitesse que nous avions pour reprendre la couture, l’on se disait que le rythme était pire qu’un atelier clandestin  
    J J J

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Pour celles qui ne se sont pas inscrites pour la seule raison que ce n’était qu’un simple log cabin, sachez que la technique d’assemblage était nouvelle pour toutes, et que la découpe et re-couture pour arriver au résultat final avec un jeu de blocs intéressant … n’est pas décrite dans un bouquin …

    Et tout cela avec un beau fouillis de couleurs, de tissus, de fils, de petites mains qui s’agitent dans tous les sens !

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Un premier résultat était déjà visible à la fin de ces deux jours de stage.
    Toutes les explications sont données et notées et l’on peut rendre la salle telle que nous l’avons reçue : propre.

    Les « travaux » de finition, tels que couture finale des blocs ensembles et matelasser, c’est ce que toutes peuvent continuer à la maison, étant donné que personne n’était débutante et rien ne sert de payer pour un jour en plus et ne plus rien y apprendre … du moins, c’est mon avis.

    dijon, les 4 saisons du patch, stage, log cabin dansant,

    Le résultat après ces deux jours de stage du log-cabin-dansant ?
    Vous voudriez le voir ?
    … L’année prochaine, à cette adresse-ci,
    car cette année, dans le prochain message,
    je vous montre quelques résultats du stage de l’an passé :
    ils étaient mis en valeur dans l’expo des 4 Saisons du Patch à Dijon-ville !

     

    Pin it! Print comments 2 commentaires
  • Dijon 2

    Voici le compte rendu du stage que j’ai donné à Messigny et Vantoux, tout près de Dijon pour le magasin Les 4 Saisons du Patch.
    Etant fidèle à Mireille et JeanLouis depuis 2009 pour une petite démo lors de leurs journées portes ouvertes, Mireille trouvait cela une bonne idée de me mettre devant quelques-unes de ses clientes pour leur apprendre quelque chose « d’autre ».

     

    1.jpg

    Au final nous étions 12 (bibi compris) à loger sur place, 14 dans la journée pour le cours, ce qui n’est pas mal pour une première fois de stage-séminaire organisée. Qui sait que l’an prochain … ?

    2.jpg

    Nous prenions possession de la salle (grande salle !) du matin après le petit déjeuner, pour faire une pause à midi trente (le temps de se ravitailler à la terrasse du restaurant sur place) et puis reprenions notre ‘besogne’ jusqu’à 18hr 30 ou je disais que c’était fini pour la journée (sinon elles auraient encore continué …). Le souper (après l’apéro) à 19hr 30 – après une douche rafraichissante, la piscine étant en maintenance - et puis, du moins le premier jour, très tôt au lit. Certaines s’étaient levées aux aurores pour faire la route (de l’Ardèche e.a).

    3.jpg

    Le lendemain … idem … sauf que là le soir nous restions un peu papoter au jardin après le souper.
    Et on a vu l’orage passer au lointain, nous avons eu qu’un peu de pluie et de rafraichissement de la température de mardi à mercredi.
    Le troisième jour était prévu pour les finitions (le biais autour du patch après encore un peu de quilting) et cela pouvait se passer au magasin, annexe atelier, à Dijon même. Il fallait aussi choisir son tissu pour le biais de finition et comme ceci ne pouvait se faire avant d’avoir un résultat pour coordonner les couleurs et les motifs … on a fait la route, dans des voitures chargées jusqu’à Dijon centre. (Sauf une voiture en panne de batterie dont JeanLouis s’est gentiment occupé)

    4.jpg

    Alors qu’ai-je donné comme cours ?

    Un paysage recomposé. Une idée qui a suivi son chemin au cours des années et un cours que j’avais déjà donné en Belgique, la première fois il y a déjà 6 ans.

    5.jpg

    Comme beaucoup de mes cours, on sait plus ou moins, d’après mes modèles ce que cela devient, mais je pousse toujours le plus possible à faire des créations très personnelles. Ce qui veut dire que de ce que l’on a en tête en commençant, il n’en reste pas grand-chose au final, car on sort souvent avec un quilt qui a évolué et qui a suivi tout une route ... parfois bien différente de celle que l’on imaginait.

    Donc on commence par une brève explication, et puis on attaque les tissus au ciseau et on découpe dans tous les tissus apportés par les bons soins de Mireille, qu’il soit patchwork ou ameublement ou autre.
    Et on passe un temps, un bon temps à découper des motifs et des motifs. Et quand une participante dit en avoir assez, je dis de couper encore …

    6.jpg

    Et puis vient le choix du tissus de fond sur lequel on va construire sa peinture : un batik clair et légèrement structuré, mais moi j’utilise souvent un tissu teint main.

    On commence à positionner les motifs découpés, on essaie de voire la forme que l’on voudrait voir et obtenir, on change, on rechange le ‘lay-out’, et on continue de découper encore des motifs puisqu’il faut remplir des petits trous…

    7.jpg

    8.jpg

    Puis on rajoute quelques détails en dentelle décomposée, en galons découpés, en tulle, avec des bouts de pansement que j’avais sorti de la pharmacie … tout ce qui nous tombe sous la main.

    Et puis on colle les petits bouts avec le stylo colle (Prym en a sorti un l’an passé : une colle temporaire, qui se rince à l’eau, pratique pour beaucoup d’utilisations – PS : idéal aussi pour placer les fermetures éclairs au lieu d’épingler !!). Je n’utilise pas de spray en cours à cause des émanations et de possibles allergies… et du résidu collant qui se met partout.

    Puis on crée encore quelques nuages en organza découpé si cela ajoute un plus à la composition.
    Et puis on pose le voile d’organza par-dessus tout.
    Le choix des couleurs se faisaient en douceur, en comparant le bleu à côté du rose ou beige et gris, en éliminant le vert ou en choisissant carrément le blanc.

    On épingle pour que rien ne se détache et là on commence le quilting. J’opte toujours pour une ouatine en coton, vu que les tissus de fond et de doublure adhèrent impeccablement et facilite quand même beaucoup le travail du quilting. L’on a beaucoup moins le risque de se retrouver avec des plis à l’arrière !

     

     

     

    9.jpg

    Le quilting …
    Possibilité de faire en ligne plus ou moins droite ou ondulée, donc en cousant au point normal ou zigzag ou point de broderie selon les options de sa machine …

    Ou en piqué libre.

    Beaucoup n’ont encore jamais fait du piqué libre, c’est donc un double aventure !

    Un essai sur un échantillon tel que le quilt se présente avec les trois couches plus l’organza, et on se lance.

    10.jpg

    Le deuxième jour un petit appel au réparateur de machines à coudre, car plusieurs machines manquaient d’un léger entretien, de réglage de la tension, de nouvelles aiguilles … Et Mireille peut compter sur un gentil, serviable, patient monsieur !

    11.jpg

    Et croyez-moi que les résultats sont très – très - bons !!

    Tous différents, tous dans des couleurs seyantes, tous avec un résultat unique et personnel.

     

    J’ai bien l’impression d’avoir réussi le pari !

     

    12.jpg

    Un point négatif : Les taons … je n’en avais encore jamais vu d’aussi grands !!! Mais ils nous laissaient tranquilles et ne s’attaquaient qu’aux fenêtres, et à force de se cogner la tête elles tombaient raides mortes par terre. Stupides bestioles …

     

     

     

     

     

     

    Pin it! Print comments 6 commentaires
  • h&h koeln 2011 - 5

    This will be the last part of my trip to Köln for the H&H Fair.

    I’ll talk about some brands with very beautiful yarns …

    First: LANG .

     

    13 lang.jpg

    They had a very nice dressed booth, a gorgeous show on stage, with a sublime vest in intarsia (grey-lilac-blue tones – in the middle of second picture). This jacket is my absolute favorite from this brand.  I already did some knitting with JawollMagic, and they have such beautiful shades and colors…  I love the new models and designs and wouldn’t know where to start.

    13 lang 2.jpg

    Then we come to OnLine from Germany which has such beautiful tones of red (my favorite one) and I liked the details in their vest-collars.

    15 online.jpg

    15 online 2.jpg

    At RicoDesign … they had a wonderful décor with little baby clothes, and my grandma’s heart loved it.

     

    16 rico design.jpg

    16 rico design 2.jpg

    16 rico design baby.jpg

    Very vivid colors were seen at Schoeller+Stahl. Look at the blues and orange-reds! And how joyful the models were on the stage!

    17 schoeller stahl.jpg

    In all of these pictures I showed in my postings this last week, there are some things repeating, and that is a lot of cables and designs created with simple stitches, all in very noble yarns: merino, alpaca, and pure wool … so soft to touch and wear!

    So far the yarns I loved and I would like to knit (too much, I’ve got to stay reasonable …)

    Click on the names of the brand to get to their websites.

    And for the finish, some presentations of material, beautiful boards with buttons, thread, always in nice color schemes, or a flowers-in-the-garden-board, and what do you think of those tubes of paint?

     

     

     

    14 presentation 4.jpg

    14 presentation 5.jpg

    I’m happy I could visit that fair and see all the new trends we’ll have in the shops for next winter. I also hope that you enjoyed it too!

    Pin it! Print comments 2 commentaires